Séminaire incentive au Chateau de Fontainebleau

agenc incentive

23 Avr Séminaire incentive au Chateau de Fontainebleau

Si vous souhaitez organiser votre incentive ou séminaire dans le sud de Paris, voici une magnifique adresse : le Château de Fontainebleau. Quelque peu hétérogène, Fontainebleau a été décrit comme «un groupe de châteaux qui se seraient rencontrés par hasard Il est situé dans une grande forêt à seulement 50 kilomètres de Paris, un lieu de chasse de prédilection pour les rois au Moyen Âge. La plus ancienne partie du château est le donjon du XIIIe siècle, désormais élément central de la cour ovale. Bien que des ajouts aient été faits au cours de différentes périodes, entraînant souvent des démolitions par ailleurs (la célèbre galerie des Ulysse par Primatice disparut au XVIIIe siècle), il n’y eut jamais de reconstruction complète. La période la plus étincelante, durant laquelle Fontainebleau devint un somptueux palais royal, fut le règne de François Ier (1515-1547). Il engagea alors les meilleurs artistes et ouvriers pour décorer le palais durant les années 1550. Une vue générale présente des bâtiments construits sur trois siècles, mais tous sont dans la même pierre, du grès local, et en harmonie. A la cour ovale, l’ancien coeur de l’ensemble, s’ajoute quatre autres cours. La galerie François Ier, qui mène à la cour du Cheval Blanc au sud, est emblématique de la brillante décoration qui rendit Fontainebleau célèbre. Elle fut construite en 1551 et décorée par l’artiste florentin Giovanni Batista Rosso, l’un des fondateurs de l’école de Fontainebleau, en 1555-1541. Ses décors combinent le bois, le stuc et les fresques, principalement sur des thèmes mythologiques. La façon dont les peintures sont associées aux sculptures, bien qu’ayant des précédents (Rosso connaissait probablement le travail similaire de Perino del Vaga au palais Doria à Gènes), est caractéristique de l’école de Fontainebleau, et eut une grande influence sur l’art de la Renaissance française. Après la mort de Rosso en 1541, son travail fut continué par Primatice, dont les personnages féminins en stuc qui flanquent les fresques dans la chambre de la duchesse d’Étampes, expriment l’idéal de la beauté féminine à Fontainebleau. Les travaux se prolongèrent durant le règne d’Henri II, pendant lequel Primatice fut assisté par un élève de Jules Romain, Niccolo dell’Abbate, mais les fresques dominent les oeuvres en stuc. Des ajouts ultérieurs inclurent de nouvelles ailes et cours, 1’escalier en fer à cheval baroque, très élaboré, ainsi que la salle du Conseil au XVIIIe siècle décorée par Boucher et d’autres artistes, et du mobilier de style Empire, lorsque Napoléon choisit Fontainebleau comme résidence principale.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.