Un voyage incentive à Moscou

11 Jan Un voyage incentive à Moscou

Vous êtes à la recherche d’une destination originale pour votre prochain incentive ? Ça tombe bien : aujourd’hui, on vous présente la capitale russe, qui regorge de trésors pour un incentive définitivement culturel, festif, et surtout inoubliable.

Moscou est une ville en marche vers le futur. La métropole, avec ses 11 millions d’habitants et un coût de la vie qui fait d’elle une des villes les plus chères du monde, est en fait un gigantesque chantier. On y voit surgir des gratte-ciel en verre et en acier, des hôtels design, des restaurants, des clubs, des bars disco et des centres d’art. À tel point que même Time-Out Moscow (la bible de tout ce qu’il y a à voir ou à faire en ville) ne réussit pas à tenir le compte exact de tout ce qui ouvre… et de ce qui ferme. Petit tour à pied de cette ville unique en son genre. Qu’on se le dise : une visite de la capitale de la Russie commence toujours par le Kremlin, auquel il convient de consacrer au moins une demi-journée. Ce sera le minimum indispensable pour découvrir des joyaux comme les cathédrales ou le musée de l’Armurerie d’État. La visite de la place Rouge sera plus rapide, mais il ne faut pas manquer ses monuments symboliques de l’histoire du pays, tels que : la cathédrale Saint-Basile, le mausolée de Lénine et les magasins Gum. Non loin de là, le quartier de Kropotinskaïa est l’un des plus élégants de la ville : il était le coeur de la cité au XIXe siècle, avec les résidences et les palais s’élevant dans les rues Prechistenskaïa et Ostochenka (où se trouvent aussi d’excellents restaurants) et le musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine. À voir aussi, la cathédrale du Christ-Sauveur dont l’histoire est très particulière : édifiée à partir de 1837 en marbre de Carrare, elle était la plus grande église orthodoxe jamais construite. Désacralisée puis détruite sous Staline (comme beaucoup d’autres édifices religieux russes), elle fut remplacée par une piscine en plein air. Elle a été reconstruite à l’identique dans les années 1990, pour être consacrée à nouveau en 2000. On y a exposé en 2007 le cercueil de Boris Eltsine avant son enterrement dans le cimetière de Novodievitchi — le plus important de la capitale, près du couvent du même nom, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. En face de la cathédrale, sur l’autre rive du fleuve, Strelka est un grand centre consacré à l’art contemporain et au design, installé dans une ancienne chocolaterie. Un autre espace dédié à l’avant-garde est Winzavod, un site de boutiques, de bars et de galeries d’art, dans une ancienne fabrique de bière puis de vin.

A ne pas manquer non plus lors d’un incentive à Moscou : le métro moscovite. C’est l’un des plus efficaces de la planète, et sans doute la meilleure manière de se déplacer dans la capitale. Pour ceux n’ayant pas le goût des transports en commun, les taxis sont conseillés: nombreux, ils sont bon marché. Beaucoup de chauffeurs ne parlent que le russe : mieux vaut donc visiter la ville avec un guide !

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.