Incentive à Londres: découvrir Temple

15 Jan Incentive à Londres: découvrir Temple

La semaine dernière, nous avons organisé un incentive pour 30 personnes à Londres. A cette occasion, nous leur avons proposé de découvrir le quartier de Temple lors d’une chasse au trésor, et notamment l’église du Temple, un bâtiment certes moins célèbre que le London Bridge, mais qui fait toujours son petit effet sur les visiteurs. Aujourd’hui, nous vous le présentons. Au sud de Fleet Street, le quartier du Temple accueille un essaim d’avocats et de juristes. Son nom vient de l’ordre des Chevaliers du Temple, fondé en 1118 afin de protéger les pèlerins en chemin pour la Terre sainte et le Temple de Jérusalem. La branche anglaise de l’ordre établit son quartier général sur la rive nord de la Tamise et l’appela le Nouveau Temple. Son église à nef ronde, typique des constructions de l’ordre, était indépendante du diocèse de Londres. Dédiée à la Vierge Marie, l’église fut consacrée par le patriarche de Jérusalem en 1185 et un chœur fut ajouté au siècle suivant. Les cérémonies initiatiques des moines-soldats se déroulaient dans la crypte. Il en demeure la cellule de pénitence où le grand précepteur d’Irlande, qui avait désobéi au maître des templiers, fut condamné à mourir de faim. Après la suppression de l’ordre en 1312, l’église échut aux chevaliers hospitaliers, qui transformèrent une partie du domaine en logements destinés aux avocats leur demandant comme loyer d’assurer l’entretien de l’église, ce dont ils s’acquittèrent. Au XIXe siècle, l’église fut restaurée à trois reprises et les façades furent recouvertes en pierre de Bath, ce sans le moindre respect du style original. En 1941, les bombardements du Blitz endommagèrent sévèrement le bâtiment. A partir de 1947, l’architecte Walter Godfrey prit la direction d’une restauration attentive. Les statues fracassées des chevaliers qui croupissaient dans l’église depuis le Moyen Âge furent habilement remises en état. La découverte la plus remarquable fut sans doute celle des décorations intérieures de bois, dont Christopher Wren avait doté l’église après le grand incendie de 1666. Ces éléments historiques vinrent remplacer ceux, d’époque victorienne, qui décoraient le chœur et que les bombardements nazis n’avaient guère épargnés. Si vous souhaitez organiser votre prochain incentive à Londres, n’hésitez pas à nous contacter pour obtenir un programme sur mesure en fonction de vos attentes.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.